Ford Canadien

Erreur 404

Historique


Le FORD Canada F15 fait partie de la famille des CMP (CANADIAN MILITARY PATTERN) c’est à dire des camions conçus et construits au Canada au cours de la seconde guerre mondiale selon les spécifications du WAR DEPARTMENT britannique.

De ce fait à l’instar des camions construits en GRANDE BRETAGNE à cette époque il possède une conduite à droite, des roues à voile plein, deux réservoirs d’essence et le différentiel du pont arrière peint en blanc sert de repère pour le véhicule suivant en cas de déplacement nocturne en convoi. A cet effet une petite lampe placée sous la caisse permet d’éclairer cette zone peinte en blanc.

Sa désignation est FORD F15  le F désignant le nom du constructeur FORD et le chiffre 15 indiquant sa charge utile exprimée en CWT soit 750 kilogrammes.
Ce véhicule est dépourvu de roue de secours car les premières séries de ces véhicules étaient équipées de pneus blindés avec plus de 3 centimètres de caoutchouc sur les flancs.
La trappe de toit de forme rectangulaire est destinée à un observateur et les vitres inclinées vers l’intérieur de la cabine avaient pour rôle éventuel de réfléchir les rayons du soleil vers le sol diminuant la visibilité du véhicule en zone désertique.

Peint en jaune sable , ce véhicule porte devant le passager l’insigne de la 51ème division d’infanterie britannique HIGH LAND constituée essentiellement d’écossais, devant le chauffeur le rectangle bleu surmonté d’un autre rectangle rouge indique que le véhicule appartient à une division d’artillerie. Le chiffre blanc 47 concaténé à l’insigne de division indique qu’il est affecté au 79ème régiment d’artillerie de la 51ème division.

Ce camion est animé par un moteur FORD MERCURY de 8 cylindres en V à soupapes latérales développant 95 chevaux à 3600 tours par minutes. C’est un camion dont seules les roues arrières sont motrices (bien qu’il y eu une version à 4 roues motrices désignée sous le vocable de F15A).

A la fin de la guerre beaucoup de ces véhicules furent réformés en raison de la très mauvaise visibilité due en partie à la position de la conduite (à droite) et ce fait fut amplifié par le fait que la pédale d’accélérateur se trouve placée entre la pédale d’embrayage et la pédale de frein ; ainsi en cas de freinage d’urgence certains chauffeurs avaient tendance à accélérer de façon instinctive.


Caractéristiques

Galerie photos